La mairie de Vathiménil

July 20, 2016

 

Première vraie nuit de galère du voyage après deux mois sur la route avec une réussite quasi idéale. Des difficultés se présentent à nous et trouver un endroit pour dormir à Nancy et ses alentours se montre impossible, les nombreux vols dans le coin semblant la cause des craintes des habitants. Après le dîner, c'est un peu le découragement. Et puis vers 23h, alors qu'on se dirige résigné vers notre point de chute dans les Vosges, censé être atteint le lendemain au soir, je perçois depuis la route de la lumière dans une maison aux volets non clos. Je gare la voiture en face et l'on descend. Surprise, il s'avère qu'il s'agit... d'une mairie! Nous sommes ainsi reçus par la mairesse, nous tombons en fait sur une réunion du syndicat intercommunal en cours de conclusion et sommes accueillis avec joie, bonheur et curiosité mais également gâteaux, petits fours et bien sûr une spécialité locale : le crèment de lorraine. Cela valait bien cinq heures de galères pour cet étonnant accueil!

 

Tous les trois mois se retrouvent les représentants de trois communes de Meurthe-et-Moselle : Vathiménil, Saint Clément et Chènevières, le lieu de la réunion alternant à chaque trimestre. La création de cette réunion au tout début du XXIè siècle avait pour objectif la mise en commun des compétences pédagogiques des communes en question. La crainte, il y a seize ans, était la perte d'établissements scolaires à cause du manque d'enfants. Il fallait faire quelque chose.

 

Dès lors, la réponse au problème fut de créer la possibilité à chaque enfant d'avoir une classe d'un même niveau d'enseignement avec un effectif raisonnable, le tout à proximité. Cette idée permet de conserver une école dans chaque village de la petite section au CM2, avant que les enfants ne partent vers Nancy, un vrai confort pour l'éducation et une bonne relation entre l'enfant, l'instituteur et les parents. Pour couronner le tout, les enfants jouissent d'un support technique de qualité, chaque classe de chaque ville ayant à sa disposition un tableau numérique. Pour illustrer, à l'école de Vathiménil en 2015, une seule classe est ouverte, il s'agit d'un CM2 dans lequel 29 élèves sont rassemblés afin de suivre l'enseignement de l'instituteur.

 

Dans le même principe, la réunion du syndicat permet la gestion des foyers de logements pour personnes âgées. À Saint Clément par exemple, 35 appartements ont été construits au milieu d'un jardin avec accès aux aides médicales, un problème de plus en plus critique en France. Médecins, kinés, infirmiers, boulangers, coiffeuses sont réunis et organisés par les associations. Une solidarité de la population dont on ne profite pas forcément dans les grandes villes, que ce soit dans le service de vigilance des voisins ou dans la possibilité d'obtenir une crèche de proximité.

 

Aussi à Vathiménil, à 35 min de Nancy par la 4 voies, on vit plutôt bien, les gens sont heureux, la ville qui au niveau de l'architecture semble avoir très peu changé depuis un siècle (des photos d'archives sur les murs de la mairie montrent la rue principale au début du siècle avec un aspect très similaire) a subit plus d'évolution au niveau de sa démographie. La ville qui avait perdu 200 habitants entre 1974 et 2000 en a regagné 140 depuis 2001 grâce au renouvellement naturel et le prix peu élevé des terrains !

 

Au réveil après une nuit reposante, une dernière surprise nous attend. Nous sommes invités à prendre le petit déjeuner dans la mairie. Nous n'oublierons pas notre nuit à Vathiménil.

Please reload